IMPORTANT : LES GUIDES 2018 SORTIRONT DEBUT DECEMBRE. VOUS RECEVREZ DONC VOS LIVRES MI-DECEMBRE.

Futurs pèlerins

Vous rêvez de partir sur les Chemins de Compostelle ? Pèlerins en quête spirituelle, passionnés de randonnée ou sportifs aguéris, quelques soient votre profil et vos motivations, il est indispensable de bien préparer votre voyage. 

Depuis le renouveau du chemin de Compostelle, dans les années 90, le futur pèlerin se pose toujours les mêmes questions. Sur cette page nous levons le voile sur les 6 principales questions qui se posent à vous. Pour les autres, nous vous invitons à consulter "Compostelle, Mode d'Emploi", le guide qui vous apportera TOUS les détails pratiques pour préparer votre itinéraire. 

 

Quand partir ? 

Le printemps et l'automne sont les saisons les plus agréables, avec une affluence limitée et des températures douces. L'été, les chaleurs estivales peuvent rendre votre marche plus difficile et les vacances scolaires la rendre moins solitaire... Attention l'hiver aux conditions météorologiques qui pourraient gâcher votre périple.

 

Faire le Chemin en une ou plusieurs fois ?

Le "must" reste de parcourir tout le chemin, depuis son domicile ou depuis un des grands sanctuaires de départ comme Le Puy-en-Velay, pour vivre une expérience d'une richesse extraordinaire. Néanmoins, beaucoup de marcheurs parcourent le Chemin en tronçons. Il n'en reste pas moins un merveilleux sentier de randonnée et une aventure unique au coeur de notre patrimoine culturel.

 

Où manger ? Où dormir ?

Miam Miam Dodo

Différents hébergements auront le plaisir de vous accueillir : chambres d'hôtes, gîtes d'étapes, refuges, hôtels ou campings, communautés religieuses. Dans tous les cas, partez tôt le matin. Vous arriverez de bonne heure à la fin de l'étape et pourrez choisir votre hébergement autrement que dans l'urgence. Comptez un budget de 10 à 25 euros la nuitée et une dizaine d'euros pour le repas.

Les guides Miam Miam Dodo vous permettent d'avoir dans votre sac toutes les informations nécessaires sur les hébergements, les restaurants et services du Chemin. 


 

Faire son sac

Avec les chaussures de marche, c'est l'élément le plus important. Le poids maximum souhaitable est de 10 kg pour un homme et 8 kg pour une femme. Idéalement, il contient :
- un sac de couchage (ou "sac à viande", sac de couchage ultra-fin), un pyjama
- un nécessaire de toilette (serviette, savon, brosse, rasoir, shampoing, cotons-tiges, dentifrice, brosse à dent, mouchoirs, papier-toilette, de la corde et quelques épingles à linge),
- une trousse à pharmacie (crème solaire, pommade, bandes, pansements, coupe-ongles, bombe de répulsif anti-punaises de lit),
- des vêtements (3-4 paires de chaussettes fines, pantalon ou short, tee-shirt léger, sweat-shirt ou pull, écharpe, chapeau, poncho ou veste imperméable, sous-vêtements, maillot de bain, chaussures légères, survêtement, nécessaire de couture et épingles de sureté, des bâtons de marche),
- un kit d'orientation (carte, topo-guide, Miam-Miam-Dodo, boussole, lampe frontale),
- un kit cuisine (gamelle aluminium, couverts, couteau, gourde, serviette, poches plastiques et sacs poubelle).
N'oubliez pas vos papiers d'identité, votre carte d'assurance-maladie, le numéro de téléphone de votre assurance-rapatriement, quelques chèques, votre carte bancaire et le numéro à contacter en cas de perte, un peu d'argent liquide, un téléphone portable et son chargeur (solaire par exemple), un appareil photo et des cartes numériques, un carnet de route et un stylo).

 

Le balisage

Les Chemins de Compostelle sont des GR® (sentiers de Grande Randonnée). Vous les reconnaîtrez grâce à leur balisage blanc et rouge, tous les 500 m environ. La coquille sera également un point de repère. Associée à la balise GR®, elle vous indique la voie vers Compostelle.

 

De quelle somme d'argent ai-je besoin ?

Le budget nécessaire pour aller à Compostelle n'est pas élevé. Marchant à pied ou roulant à bicyclette, vous n'avez ni électricité, ni gaz, ni chauffage à payer. Resteront deux choses essentielles : la nourriture et l'hébergement. En France comme en Espagne, si vous fréquentez des gîtes et cuisinez vous-mêmes, sachez qu'une dizaine d'euros suffiront pour la nourriture de la journée. Ce à quoi vous ajouter le prix du gîte, entre 13 et 20 euros en France (entre 5 et 10 euros en Espagne). Ainsi avec une trentaine d'euros par jour vous arriverez au bout du chemin. n'oubliez pas de compter le billet de retour en train, bus ou avion. 

Attention : en France la plupart des hébergements et notamment les chambres d'hôtes, n'acceptent pas les cartes de crédit. Pensez à vous munir de votre carnet de chèques ou d'argent liquide. En Espagne, seules les espèces sont acceptées.